Courses F1

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Courses F1

Venez discuter de F1 entre Fans

-10%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en promo
44.95 € 49.99 €
Voir le deal

Les équipes rejettent les allégations de course "manipulée"

Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 46
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Les équipes rejettent les allégations de course "manipulée"  Empty Les équipes rejettent les allégations de course "manipulée"

Message par Zinzin le Lun 28 Juin - 16:30

Les équipes ont rejeté en bloc les allégations de Fernando Alonso qui a indiqué que le Grand Prix d’Europe avait été "manipulé" par la FIA.

Dans la foulée, son équipe Ferrari avait qualifié l’épreuve espagnole de véritable "scandale". Tous deux reprochent aux commissaires de course de n’avoir infligé qu’un drive-through à Lewis Hamilton pour avoir dépassé la voiture de sécurité et la voiture médicale, qui n’a finalement eu aucune incidence sur sa position en course.

Cependant, alors que Lewis Hamilton a déjà réagi en demandant à Ferrari d’accepter les règles, les autres équipes ont démenti que la FIA n’avait pas agi correctement dans sa gestion des évènements.

"Je ne le pense pas," a déclaré Christian Horner, team principal de Red Bull Racing, quand il a été interrogé sur les propos de course "manipulée" de Fernando Alonso. "Je pense que la règlementation de la voiture de sécurité n’a pas joué en faveur de Ferrari, et McLaren était peut-être un peu désobéissante avec la manière dont elle a géré ça, mais elle a reçu une pénalité pour ça."

"Sans doute que cela ne leur a rien coûté, mais c’est juste la manière dont les choses se sont passées. Je ne pense pas qu’elle a été manipulée. La FIA doit juste regarder à la règlementation de la voiture de sécurité à l’avenir."

Mike Gascoyne, directeur technique de Lotus, a ajouté : "Je pense que depuis que nous avons commencé à changer la règlementation de la voiture de sécurité, chaque fois que vous changez quelque chose, vous avez tous ces scénarios, et je pense qu’il s’agit tout simplement de ça."

"Charlie [Whiting, directeur de course de la FIA,] essaye de faire le job comme il le voit, et il a un boulot aussi difficile que tout le monde. Je pense qu’il s’agit juste de l’une de ces choses."

Fernando Alonso reproche tout particulièrement d’avoir été lésé dans cette affaire pour avoir suivi le règlement. L’Espagnol était en effet juste derrière Lewis Hamilton lorsque le Britannique a dépassé la voiture de sécurité et, s’il l’avait imité, il aurait probablement terminé troisième du Grand Prix d’Europe et non huitième.

"Je ne sais pas quelle aurait dû être la pénalité. Lors du tour de la voiture de sécurité, j’étais à un mètre derrière Hamilton. Il a terminé deuxième, j’ai terminé huitième. J’ai respecté les règles et il ne l’a pas fait. C’est mon opinion. C’est la première fois que j’ai vu quelqu’un dépasser une voiture de sécurité," a expliqué Fernando Alonso.

De son côté, Martin Whitmarsh, team principal de McLaren Mercedes, a indiqué qu’il ne comprenait pas la colère de Fernando Alonso, soulignant que son pilote Lewis Hamilton avait été puni pour sa manœuvre.

"En regardant à l’incident en lui-même, c’était très, très difficile d’éviter ce qu’il s’est passé et c’était minuscule. L’affaire va toujours aux commissaires. Ils prennent une décision. C’est assez normal selon mon expérience du sport automobile, mais Fernando peut avoir une expérience différente," a précisé Martin Whitmarsh.

    La date/heure actuelle est Ven 27 Nov - 6:46