Courses F1

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Courses F1

Venez discuter de F1 entre Fans

Le Deal du moment : -10%
Console Nintendo Game & Watch: Super Mario Bros en ...
Voir le deal
44.95 €

Les tops et les flops de Budapest

Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 46
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Les tops et les flops de Budapest  Empty Les tops et les flops de Budapest

Message par Zinzin le Mar 3 Aoû - 6:59

A l’issue d’un Grand Prix de Hongrie riche en rebondissements, retrouvez les tops et les flops du week-end. Quels pilotes et équipes ont brillé hier ? Quels sont ceux qui n’ont pas été à la hauteur ?


Les tops


Mark Webber

Il est incontestablement l’homme de cette course et, de fait, de la première partie de saison. Dimanche, il a profité des circonstances de course et s’est ensuite échappé. Certes, sans la pénalité infligée à l’encontre de Sebastian Vettel, il n’aurait certainement terminé que deuxième. Mais l’Australien, course après course, s’affirme comme un candidat plus que crédible à la couronne mondiale. Quatre pilotes ont remporté deux Grands Prix cette saison, lui en est à quatre succès. Désormais leader du Championnat du Monde, il sera difficile à décramponner.

Fernando Alonso
Fernando Alonso, alors qu’il pilotait une voiture moins rapide que la Red Bull, a su terminer au deuxième rang. Placé sur le bon côté de la grille au départ, il a su passer en deuxième position derrière Sebastian Vettel. L’épisode de la safety car a permis à Mark Webber de passer en tête et de prendre le large mais la pénalité infligée à Sebastian Vettel a offert la deuxième place à l’Espagnol, qui a su garder l’Allemand derrière lui durant la deuxième moitié de course. Une semaine après la victoire d’Hockenheim , Alonso réalise une très bonne opération au classement du championnat. Il n’est qu’à vingt points de la première place de Mark Webber et peut encore espérer décrocher sa troisième couronne mondiale.

Vitaly Petrov
Mis sous pression par Renault ces dernières semaines, le Russe a parfaitement rempli sa mission sur les deux derniers Grands Prix. Dixième à Hockenheim, cinquième à Budapest, le Russe a fait ce que l’on attendait de lui. En Hongrie, il a su devancer Robert Kubica en qualifications (7e) afin de partir du bon côté de la piste le dimanche. Cinquième après le premier virage, il a dû céder face à Lewis Hamilton avant de profiter de l’abandon du Britannique pour retrouver cette 5e place. Dans le rythme des meilleurs, Vitaly Petrov a décroché son plus proche poursuivant, Nico Rosberg. Bloqué par Rubens Barrichello, il a ensuite patienté durant la deuxième partie de course et s’est assuré une belle 5e place finale. Venant d’un pays à fort potentiel de marchés pour Renault, le Russe vient, avec cette performance, de marquer de gros points dans l’optique d’une prolongation en 2011.

Nico Hülkenberg
Parti dixième, l’Allemand a fait une très belle course et termine au sixième rang, marquant de gros points. C’est la troisième fois qu’il entre dans les points mais la première qu’il termine aussi bien placé. Avec la dixième place de Rubens Barrichello, Williams repart avec un bon résultat.

Sauber
Kamui Kobayashi, 23e sur la grille de départ, a réalisé une très belle performance performance en terminant neuvième. Auteur d’un excellent départ, il a bouclé le premier tour au 16e rang, avant de profiter de l'arrivée de la safety car pour grappiller plusieurs positions. Quant à Pedro de la Rosa, il a marqué ses premiers points de la saison, terminant au septième rang devant Jenson Button. Une belle performance de la part de l’Espagnol après une bonne séance de qualifications.


Les flops


Sebastian Vettel
Trois poles, zéro victoire. Le bilan des trois dernières courses de l’Allemand n’est pas bon. Capable du meilleur comme du pire, le pilote Red Bull a laissé échapper beaucoup trop de points ces dernières semaines. A Budapest, il s’est pourtant parfaitement élancé, avant de prendre son envol en tête de course, prenant près d’une seconde au tour à ses poursuivants. Mais, en laissant un écart trop grand entre sa voiture et celle de Mark Webber au moment du restart, l’Allemand a fait une erreur fatale. Après avoir effectué sa pénalité de passage au stand, il n’a pu revenir qu’en troisième position. Il laisse Mark Webber prendre la tête du championnat et ne le reverra peut-être plus.

Michael Schumacher
Le septuple Champion du Monde a de nouveau divisé les amateurs de Formule 1, dimanche, en réalisant une manœuvre incroyable sur Rubens Barrichello. Les supporters de Schumi y voient un geste de défense faisant partie du spectacle de la Formule 1 ; ses détracteurs voient là une manœuvre très dangereuse qui aurait pu envoyer le Brésilien à la faute, à près de 300 km/h. L’Allemand a été sanctionné pour ce coup de volant dangereux. En une seule course, il a fait oublier ses mauvaises performances et a focalisé l’attention sur son côté « mauvais garçon », qui lui a valu beaucoup de critiques lors de sa période Ferrari.

Mercedes
En serrant mal la roue arrière droite de Nico Rosberg, Mercedes a fauté. Les commissaires ont infligé au team de Ross Brawn une amende de 50 000 dollars. La sanction aurait pu être bien plus lourde, lorsque l’on se souvient que Renault, en 2009, avait écopé d’une course de suspension pour une telle faute (une sanction revue en appel à… 50 000 dollars). L’an dernier, la faute de Renault était survenue quelques jours après le décès en piste d’Henry Surtees, qui avait été percutée par une roue en pleine tête. Ce week-end, la roue de Nico Rosberg a bien failli faire plus de dégâts puisqu’elle a été abandonnée dans la ligne des stands. Un mécanicien du team Williams a été percuté mais sans gravité. Pour couronner le tout, l'équipe n'a marqué aucun point.

Renault
En relâchant trop tôt Robert Kubica après son arrêt au stand, Renault a ruiné la course du Polonais. En effet, ce dernier, en quittant son emplacement, a percuté la voiture d’Adrian Sutil, qui venait changer de pneus. Si Renault, à chaud, a expliqué que la perte de roue de Nico Rosberg a provoqué ce départ précipité, les images de la caméra embarquée de Robert Kubica ne confirment pas cette version. L’ « homme à la sucette » a permis au Polonais de redémarrer alors qu’une Force India arrivait. Eric Boullier a d'ailleurs reconnu, après la course, l'erreur humaine à l'issue de ce changement de pneus. Le team d’Enstone a écopé de 50 000 dollars d’amende.

McLaren
Le team de Woking a actuellement la troisième voiture la plus efficace du plateau. Comme à Hockenheim, Lewis Hamilton et Jenson Button n’ont rien pu faire face à Red Bull et Ferrari. Hamilton a terminé avec un abandon sur problème de boite de vitesses, alors que Button s’est classé huitième. McLaren perd la tête au classement des deux championnats, pilotes et constructeurs.

    La date/heure actuelle est Ven 27 Nov - 6:28