Courses F1

Venez discuter de F1 entre Fans


Super GT

abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Super GT

Message par abeone le Jeu 8 Avr - 18:00

Le Super GT est le championnat de voiture GT phare au Japon. Il comporte deux catégories distinctes de voitures, la catégorie reine : le GT500, et le GT300. Elles s’affrontent sur la plupart des circuits Japonais. On retrouve dans la classe GT500 les 3 principaux constructeurs Japonais. Avec Nissan, Honda et Lexus (marque sportive de Toyota). En GT300 on retrouve des marques comme Subaru, Mazda, Shiden, Lexus, Nissan et quelques GT européennes, Ferrari F430, Lamborghini et autres Porsche GT3 modifiées pour satisfaire au règlement du GTA (promoteur de la série). Ces deux catégories se distinguent donc par leur appellation, le chiffre correspondant simplement à la puissance des voitures. 500 chevaux pour la catégorie reine et 300 chevaux pour la petite.

Le week-end de course :

Le schéma du week-end super GT ressemble à ce qu’il se fait en Europe avec le samedi les qualifications et la course la dimanche. Le GTA fait rouler les deux catégories ensemble. Les courses font en moyenne 300 kilomètres. Ainsi les GT500 et GT300 permettent au promoteur de la série de proposer deux courses à l’intérieur d’une seule le dimanche (ce qui n'est pas sans rappeler nos 24 Heures du Mans et ces série avec la confrontation de plusieurs catégories de voitures), auxquelles il faudra y ajouter la formula nippon (championnat de monoplace de renom au Japon).

Qualifications :

Les qualifications se déroulent de la façon suivante. La première partie détermine les 10 voitures qui participeront au super lap (un seul tour qualif). Ensuite les voitures s’élancent dans les positions inversées de la première partie des qualifications pour un seul et unique tour qui déterminera la position finale sur la grille de départ.

Le GT500 : quelques points sur le règlement.

* ► Motorisation : V8 3400 cm 3 pour tout le monde. Bridée, 500 Chevaux environs.
* ► Poids : il doit être maintenu au dessus ou égal à 1100 kg.
* ► Lest : entre la deuxième et la sixième manche, 2 kg sont ajoutés pour chaque point marqué dans la série. Entre la septième et huitième manche, 1 kg est ajouté pour chaque point marqué. Enfin pour la dernière manche le lest est supprimé. Le lest maximal embarqué peut être de 100 kg.

Le GT300 :

* ► Motorisation : libre en fonction de l’homologation de la voiture par l’organisateur.
* ► Poids : varie en fonction de la bride installé, de 1100, 1150 à 1200 kg.
* ► Lest : même système que pour le GT500.

Voici un lien qui vous permet de visionner les highlights de 2009. Les commentaires sont en anglais mais les images parlent d'elles-mêmes: http://supergt.net/supergt/movie/newsmovie/index_e.htm .

Bon visionnage pti


Dernière édition par abeone le Jeu 8 Avr - 22:40, édité 1 fois
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Jeu 8 Avr - 18:20

On se croirait dans Gran turismo !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Jeu 8 Avr - 18:30

Ouais; à part que la il y a des dégâts Super GT Expressio3513
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Jeu 8 Avr - 19:22

c'est super ce genre de course !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Mont Fuji

Message par abeone le Mar 20 Avr - 19:09

La course au Mont Fuji se déroulera le 1er et 2 mai 2010.

Super GT 100420060925440144
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Mar 20 Avr - 19:39

j'adore ce circuit dans Gran turismo !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Dim 25 Avr - 15:33

Résumé des premières courses 2010: Okayama & Suzuka.
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Mer 28 Avr - 6:45

super ! merci !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Fuji : pole position pour Kazuya Oshima (Lexus)

Message par abeone le Lun 3 Mai - 11:22

Essais libres

GT500

Les concurrents disposaient le matin d'une séance d'essais libres de 1h45. Cette séance a été à l'avantage des Lexus SC430 et à un degré moindre des Nissan GT-R, tandis que les Honda HSV-010 étaient quelque peu en retrait.

Le ciel était au beau fixe et la piste par conséquent totalement sèche pour cette séance, qui a vu la Lexus Kraft n°35 de Oshima/Ishiura réaliser le meilleur chrono en 1'35"018, temps réalisé par Kazuya Oshima. Celui-ci précédait une autre Lexus, la SC430 Eneos n°6 de Daisuke Ito, à un peu moins de deux dixièmes de seconde de Oshima. Ronnie Quintarelli était troisième avec la première Nissan, la n°12 du Team Impul. Andre Lotterer réalisait lla quatrième temps avec la Lexus Tom's n°1, à quatre dixièmes de Oshima, alors que ces quatre premières voitures étaient toutes en Bridgestone. Benoît Tréluyer, en Michelin, était cinquième avec la Nissan NISMO n°23. La Honda n°18 du Dome Racing (Duval/Kogure) vainqueur de la dernière manche, connaissait quelques soucis et passait un long moment à son stand. La Nissan n°24 du Kondo Racing pilotée par João Paulo de Oliveira faisait une petite sortie de route alors que les deux voitures en Dunlop, la Honde Epson n°32 de Michigami/Nakayama et la Lexus SARD n°39 de Couto/Hirate fermaient la marche.

GT300

Ces essais libres avaient un parfum d'Europe, les cinq meilleurs chronos étant réussis par des GT européennes - 3 Porsche, 1 Aston Martin et 1 Ferrari- !!

C'est une nouvelle venue en 2010, la Porsche RSR de Tsuzuki/Tsuchiya qui était la plus vite, en 1'43"873, chrono obtenu par Takeshi Tsuchiya. La Porsche du Team Zent est arrivée au Japon il ya une dizaine de jours seulement. Hiroki Yoshimoto, deuxième, a démonré tout le potentiel de l'Aston Martin Vantage triple a n°66, pour seulement sa troisième course en SUPER GT. Deux autres Porsche étaient trois et quatre, la redoutable Porsche Hankook n°33 et la Porsche n°9 de Masahiro Sasaki, la Ferrari n°27, cinquième, précédant la première GT300 japonaise, la Toyota Corolla Axio 74 de Iguchi/Kunimoto.

Qualifications

Les deux premières manches à Suzuka et Okayama avaient été disputées selon le format du knock-out, comparable à celui de la Formule 1 (Q1, Q2 puis Q3). A Fuji, les qualifications étaient organisées selon le principe traditionnel du Super Lap, les huit meilleurs chronos d'une première séance étant retenus pour se disputer la pole position, les concurrents élançant seuls en piste à tour de rôle dans l'ordre inverse des temps réalisés dans la première séance.

GT500

Première séance

La première séance était fatale à cinq voitures, dont trois Honda HSV-010, ce qui confirmait que ces voitures n'étaient pas à leur affaire à Fuji ; la Honda n°100 de Takuya Izawa, la Honda n°32 de Yukhi Nakayama, toujours en délicatesse avec ses Dunlop et, plus surprenant, la Honda n°18 du Dome Racing pilotée par Takashi Kogure, auteur de la pole position lors des deux premières courses et qui ne réalisait que l'avant-dernier chrono. Les 40 kg de lest embarqué n'étaient probablement la seule expliication à cette contre-performance. Avec les Honda étaient également éliminée la Lexus n°39 de Andre Couto -en Dunlop- et la Nissan n°12 de Ronnie Quintarelli, pourtant à son aise le matin.

Le meilleur temps de cette séance avait été réalisé par Oshima en 1'34"405, avec cind dixièmes de mieux que la Lexus n°1 de Andre Lotterer, seule autre voiture sous les 1'35". Une troisième Lexus, la n°6 de Ito, était troisième, tandis que Benoît Tréluyer se qualifiat avec le huitième et dernier temps alors que Ronnie Quintaelli, neuvième, restait aux portes du Super Lap pour neuf centièmes de seconde.

Super Lap

Benoît Tréluyer était donc dévolu à établir le chrono de base. Le français réalisait un superbe tour, tant et si bien que ses adversaires s'y cassaient les dents tour à tour. Il restait cependant les trois Lexus de pointe. C'est tout d'abord Daiisuke Ito, avec la n°6, qui améliorait le temps de Benoît de trois petits centièmes et s'installait en pole provisoire. Il n'allait pas y rester longtemps et allait même devoir se contenter de la deuxième ligne, car Andre Lotterer tout d'abord puis Kazuya Oshima allaient améliorer son chrono. Oshima impressionnait avec la n°35, car en 1'33"585, le meilleur temps de la journée, il laissait Lotterer, deuxième, à près de huit dixièmes de secondes!!

Kazuya Oshima : "Depuis le début de saison la voiture marchait bien, mais nous n'avons pu obtenir de bons résultats au cours des deux premières manches à cause de mes erreurs. J'en ai éprouvé beaucoup de frustration, et on dirait que je me suis libéré aujourd'hui. Notre team s'est bien comporté à Fuji par le passé, aussi nous sommes venus dans l'intention de gagner à nouveau."

GT300

Première séance

Les japonais redressaient un peu la tête, la Garaiya n°43 de Shinichi Takagi étant la plus rapide en 1'43"685. Quatre GT japonaises se qualifiaient : outre la Garaiya, la Toyota Corolla n°74, la Shiden n°2 et la Nissan n°3. Dans le clan européen, la Ferrari Jim Gainer n°11, la Porsche Hankook n°33, la Porsche Zent n°25 et la Vantage n°66, qui confirmaient toutes deux leur séance du matin, étaient les heureuses élues.

Super Lap

Les Porsche ont confirmé l'impression matinale en accaparant la première ligne de départ. Masami Kageyama a donné la pole à Hankook à bord de la Porsche n°33. Quatrième temps dans la première séance, il a nettement haussé le ton dans le Super Lap, son temps de 1'43"165 étant hors de portée de ses adversaires. Tsuchiya a réalisé le deuxième temps avec la Porsche Zent n°25, à plus de deux dixièmes de Kageyama, Kunimoto, troisième avec la Toyota Corolla n°74, a réalisé une jolie performance, et sera en deuxième ligne avec la Vantage n°66 de Hiroki Yoshimoto, la Garaiya n°43 de Takagi devant se contenter du cinquième chrono dans ce Super Lap.

Masami Kageyama : "Quand j'ai appris le temps de Tsuchiya pendant que j'attendais dans les stands, j'ai pensé que ce serait difficile de faire la pole dans la catégorie. Mais, en tant que vétéran, j'étais décidé à faire de mon mieux. En fait, c'est demain mon anniversaire et je voulais que ce soit une bonne journée."

Résultats des qualifs
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Lun 3 Mai - 18:46

Ya pas d'image, j'y prend gout moi !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Mar 4 Mai - 13:35

La vidéo de la course sera accessible (d' après le site officiel) en fin de semaine clo .
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Fuji GT300 : Premier succès de la Toyota Corolla Axio...

Message par abeone le Mar 4 Mai - 15:50

La troisième manche à Fuji a décidément été favorable à Toyota puisque outre la domination des Lexus SC430 en GT500, la marque a également enregistré le succès de la Toyota Corolla Axio du Team apr en GT300. C'est la toute première victoire de la Corolla Axio en SUPER GT, sur un circuit que la voiture connaît bien, puisque c'est le circuit privilégié de Toyota. Pour ne rien gâcher, cette victoire a été acquise au terme d'une course splendide.

La course

Les Porsche avaient monopolisé la première ligne de la grille de départ et au feu vert, Akiiro Tsuzuki (Porsche Zent n°25) surprenait Mitsuhiro Kinoshita, dont la Porsche Hankook n°33 était partie depuis la pole position et bouclait le premier tour en tête. L'Aston Martin Vantage n°66 de Hiroki Yoshimoto était également très à l'aise en ce début de course et elle dépassait à son tour Kinoshita dès le deuxième tour. La Vantage était très performante et Yoshimoto se rapprochait petit à petit de la Porsche de Tsuzuki. Il le doublait au 16ème tour et prenait la tête de la catégorie.

Les positions évoluaient ensuite en raison des différentes stratégies, selon que le steams aient opté pour un premier relais bref ou au contraire pour un premier run prolongé. Dans le groupe de tête, le premier à stopper était Kinoshita, le team Hankoook espérant ainsi reprendre avec ce premier relais court les positions perdues sur la piste. Tomonobu Fujii relayait Kinoshita.

Pendant ce temps, la Toyota Corolla Axio n°74 avait elle aussi effectué un débiut de course en fanfare. Quatrième sur la grille de départ, Yuji Kunimoto était pass é en troisième position au 23ème tour avant de doubler la Porsche n°25 de Iguchi au 30ème tour pour prendre la deuxième place. Kunimoto ne s'arrêtait pas en si bon chemin. Dès le tour suivant, il s'attaquait à la Vantage et s'emparait de la première place.

Trois tours plus tard, au 34ème tour donc , la Toyota marquait son premier pitstop et Takuto Iguchi montait à bord. La Corolla repartait derrière la Porsche Hankook de Fujii, dont la stratégie semblait donc avoir bien fonctionné. Néanmoins, l'électronique allait être fatale à la Porsche Hankook, car sa défaillance contraignit Fujii à stopper sa voiture sur le bas-côté au 47ème tour, laissant la Corolla Axio n°74 au commandement. Fujii s'arrêtait à son tour au 67ème tour. Le team tentait un coup de poker en ne changeant pas les pneumatiques pour réduire le temps passé au stand. Après seulement 21 secondes, Kunimoto reprenait le volant pour le dernier relais.

En fin de course, il dut néanmoins s'activer sérieusement pour repousser le retour de la Garaiya Arta n°43 (au moteur Nissan) de Shinichi Takagi, elle aussi chaussée en Michelin. L'écart était de moins d'une seconde à l'arrivée, mais cet écart était suffisant pour donner sa toute première victoire à une Toyota Corolla Axio, pour sa deuxième année de compétition et, qui plus est, sur le circuit de Toyota, avec en prime le meilleur tour en course pour Takuto Iguchi.

La Garaiya de Morio Nitta//Shinichi Takagi termine donc deuxième, devant l'Astn Martin Vantage n°66 de Hideshi Matsuda/Hiroki Yoshimoto (en Yokohama) qui a fait une course brillante. La Vantage a perdu toute chance de succès lors du deuxième pitstop qui s'était prolongé.

Gros succès pour Michelin qui réalise le doublé en GT300 et déception pour Porsche. Nous l'avons vu, la Porsche Hankook a été trahie par l'électronique et la Porsche Zent n°25 avait tout d'abord perdu du temps au stand en embarquant trop de carburant et avait ensuite écopé d'un drive-through pour avoir dépassé la vitesse maxi sur la voie des stands. Elle prenait finalement la septième place.

Au classement pilotes, Yokomizo/Abe (Nissan n°46) qui n'ont rien marqué à Fuji (avec 70 kg de lest) restent leaders avec 35 points, devant les vainqueurs du jour, Iguchi/Kunimoto, 25 points et Hoshino/Yanagida (Nissan n°3), 23 points.
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Fuji GT500 : Victoire de Oshima/Ishiura et quadruplé Lexus !

Message par abeone le Mar 4 Mai - 15:54

Ce fut un week-end de rêve à Fuji pour Kazuya Oshima et Hiroaki Ishiura -champions GT300 en 2007 avec une Toyota R-S- et la Lexus SC430 n°35 du Lexus Team Kraft : meilleur temps lors des essais libres, meilleure chrono dans la première séance qualif et pole position après le Super Lap, meilleur chrono du warm-up, victoire et meilleur tour en course ! On savait que les Lexus seraient à leur avantage à Fuji, qui est le circuit privilégié de Toyota, mais on ne s'attendait peut-être pas à une aussi franche domination.

La course

La distance à parcourir était de 400 km, ce qui allait impliquer deux ravitaillements et donc donner une grande importance à la stratégie de course. La foule était venue en masse et plus de 53 000 spectateurs étaient présents autour du Fuji Speedway. Au départ, il faisait beau et les pilotes s'élançaient sur une piste parfaitement sèche comme tout au long du week-end.

Kazuya Oshima gardait le bénéfice de sa pôle position et gardait le commandement au volant de la Lexus n°35. Le team Kraft avait opté pour un découpage régulier de la course, avec un arrêt au premier tiers de la course et le suivant au deuxième tiers. Oshima, toujours en première position, s'arrêta donc au 31ème tour. Hiroaki Ishiura prit le relais après qu'on ait mis du carburant et changé les quatre pneus Bridgestone, le tout en 28 secondes. Une fois tous les ravitaillements effectués, Ishiura était toujours en tête avec plus de 10 secondes d'avance sur la Lexus Tom's n°1 de Juichi Wakisaka qui avait pris la place de Andre Lotterer, premier relayeur, au 35ème tour.

Ishiura conserva le même rythme rapide que Oshima et resta en première position tout au long de son relais. Il stoppa pour le second pitstop au 63ème tour, relayé par Oshima. Les quatre pneus furent à nouveau changé. L'arrêt avait été un peu plus long que le précédent, mais Oshima conservait la tête car Ishiura avait encore augmenté l'avance de la Lexus n°35 sur ses poursuivantes. Cependant la fin de course fut plus difficile, la Lexus n'était plus aussi performante et l'écart sur la Lexus Tom's diminua petit à petit. L'avance de Oshima était cependant suffisante et il conservait à l'arrivée un peu plus de quatre secondes sur le deuxième. Ishiura et Oshima remportent ainsi leur troisième victoire en GT500.

Les champions 2009, Wakisaka et Lotterer, ont pris la deuxième place. Les deux hommes ont fait une course solide et sont restés constamment en seconde position, sans être toutefois en mesure d'inquiéter les leaders, même si Lotterer a effectué un beau forcing en fin de course. Troisième chrono des essais, la Lexus Eneos n°6 de Daisuke Ito et Bjorn Wildheim a terminé à cette même troisième place, mais ce ne fut pas si simple. Le team avait opté pour une stratégie décalée, avec un premier relais relativement bref de 22 tours pour Ito et un deuxième relais plus long (38 tours) pour Wirdheim, Ito étant chargé de la fin de course, avec changement de pneumatiques à chaque pitstop. Au début de son relais, Ito perdait la troisième place après avoir été doublé par la Honda HSV-010 Arta de Ralph Firman, mais la Honda entrait peu après en collision avec une GT300 retardataire et Ito récupérait ainsi la troisème marche du podium. La domination Lexus était complétée par la quatrième place de la SC430 Zent Cerumo n°38 de Richard Lyons et Yuji Tachikawa, qui précédaient la première Honda, la HSV-010 Real n°17 de Kaneishi/Tsukakoshi et la première Nissan, la GT-R n°12 de Matsuda/Quintarelli.

Week-end à oublier pour le camp français : la Nissan NISMO n°23 de Benoît Tréluyer/Satoshi Motoyama prenait tout d'abord le départ deux tours après le feu vert, en raison de problèmes de transmission, avant de stopper définitivement sur le bord de la piste, sur problème moteur cette fois, au 30ème tour. Avec une machine peu à l'aise à Fuji, les vainqueurs de la deuxième manche à Okayama, Loïc Duval et Takeshi Kogure, ont fait une course anonyme, terminant septièmes, mais marquant cependant des points précieux pour le championnat.

Au classement pilotes, justement, Wakisaka/Lotterer sont maintenant premiers avec 34 points contre 32 à Ito/Wirdheim, deuxièmes, 27 à Ishiura/Oshima et 25 à Tachikawa/Lyons, soit quatre Lexus SC430 aux quatre premières places! Leurs meilleurs opposants sont pour l'heure Duval/Kogure, cinquièmes avec 24 points.

Hiroaki Ishiura : "Tout a parfaitement marché ce week-end. Nous n'avions pu faire de bonnes courses lors des deux premières manches, mais en venant àFuji, nous savions que nous avions toujours été performants ici et nous voulions vraiment cette victoire. cela nous également mis un peu de pression, aussi je suis soulagé que nous ayons pu gagner dans ces conditions. Maintenant, nous voulons marquer autant de points que nous le pourrons jusqu'à la sixième manche -moment où le calcul du handicap poids sera différent- afin que nous puissions lutter pour le titre lors des dernières manches."

Kazuya Oshima : "Le team venait à Fuji pour gagner. Et en fait, la machine a été bien pendant tout le meeting et nous pilotes avons été également performants. Nous avions été les plus rapides en qualifications aini que ce matin lors du warm-up. Aussi, si nous avions raté la victoire aujourd'hui, cela aurait eu l'air plutôt mauvais. Au départ, j'ai pu contrôler la course, rester relaxé, et la voiture marchait bien. Tout était parfait. Pour le reste de la saison, je désirerais m'assurer que nous ne perdions pas les courses où nous avons un avantage. Nos voitures se comportent très bien ici et à Suzuka, aussi je veux nous voir remporter ces courses là (comme il y aura encore deux manches à Fuji et une à Suzuka, on comprend les propos de Oshima, NDLR)."

Résultats GT 300 & GT 500
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Mar 4 Mai - 20:36

cool ! Super GT 459950
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Sam 15 Mai - 16:46

Voila le résumé du Mt Fuji: 400 kms de Fuji
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Sam 15 Mai - 22:03

meme pas un petit accident !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Sam 22 Mai - 18:52

Prochaine course Sepang les 19 et 20 juin 2010.

Super GT 100522055244146611
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Dim 23 Mai - 20:02

Ah ça c'est un circuit que l'on connait bien !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Benoît Tréluyer : Patience, ça progresse...

Message par abeone le Mer 9 Juin - 11:40

"Patience, ça progresse..." Le titre choisi par Benoît Tréluyer pour commenter sa performance lors du dernier week-end sur le Fuji Speedway peut surprendre car la troisième manche du SUPER GT n'a pas été favorable au français, à son coéquipier Satoshi Motoyama -les champions GT500 2008- et à leur Nissan GT-R n°23...

Rappelons les données de Fuji : neuvième temps des qualifs pour la Nissan n°23, avec Benoît au volant, la voiture était repêchée pour le Super Lap réservé aux huit meilleurs chronos à la suite du déclassement de la Honda n°100 de Takuya Izawa. L'allençonnais réalisait dans ce Super Lap une excellente performance, avec le quatrième chrono, devancé seulement par les trois Lexus qui allaient prendre le endemain les trois premières places en course.

Benoît Tréluyer : "En performance pure, nous étions bien, même si à distance respectable des Toyota qui inauguraient un nouveau kit aéro « faible traînée » leur permettant de rouler 5 km/h plus vite que tout le monde en ligne droite. Malgré tout, nous étions plutôt confiants pour la course car nos longs relais étaient des plus solides. Tout marchait donc bien, même un peu mieux que nous ne l'espérions. Dès lors, l'objectif était de marquer des points... "

Hélas, lors des huit minutes de warm up avant la course, le champion Super GT 2008 ressentait des vibrations de plus en plus importantes à l'occasion des trois tours qu'il couvrait : "J'ai aussitôt suspecté un problème de transmission et je suis rentré au stand, souligne Benoît. L'écurie a vérifié la voiture pendant 10 minutes en espérant que les vibrations soient liées à autre chose mais elle dut se résoudre à la changer. Bilan, nous avons pris le départ avec deux tours de retard."

Dès lors, tout espoir d'un bon classement était perdu et la course était transformée en séance de roulage pour la Nissan NISMO : "Au cours de mon premier relais, note toutefois le Français, je me suis retrouvé 4'' devant les voitures de tête et j'ai pu tenir le rythme. Ce qui veut dire que si nous avions pu prendre le départ dans de bonnes conditions, il aurait été possible de réussir quelque chose de bien."

Motoyama qui était chargé du second relais ne vit même pas le drapeau à damiers, le moteur ayant lâché. "En fait, conclut le Français, notre problème venait surtout du moteur. La transmission avait certes souffert et son changement avait amélioré les choses mais l'origine du mal n'était pas là. Assez rapidement tout a commencé à se dégrader de nouveau pendant la course et le moteur a fini par lâcher. Au final, le résultat est décevant mais il ouvre toutefois sur des perspectives intéressantes. Michelin progresse à chaque nouvelle sortie et nous, à l'exception du moteur qui n'évolue pas assez à mon goût, nous sommes en train de faire du super boulot au niveau des réglages châssis. Donc, logiquement, les prochaines manches devraient se révéler plus positives. Evidemment, j'aurais aimé être en mesure de défendre mes chances à Fuji, mais il faut parfois se montrer patient."

Pour l'instant, Benoît et Motoyama occupent la dernière place du classement pilotes GT500, à égalité avec les pilotes Honda, Michigami et Nakayama, avec trois petits points. La quatrième manche du SUPER GT 2010 aura lieu en Malaisie, sr le circuit de Sepang, le 19 juin prochain, c'est-à-dire une semaine après les 24 Heures du Mans.
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Sepang : Matsuda (Nissan GT-R) en pole position en GT500

Message par abeone le Lun 21 Juin - 14:53

La quatrième manche du SUPER GT 2010 se déroule ce week-end en Malaisie, sur le circuit de Sepang, un circuit de 5,543 km de développement. La météo était au beau fixe et la piste parfaitement sèche.

Super GT 100621015402733390

Les qualifications étaient disputées selon le format traditionnel du Super Lap : après une première séance d'essais chronométrés, les huit meilleurs temps étaient conservés, les pilotes s'élançant chacun leur tour, dans l'ordre inverse des chronos, pour un tour lancé.

GT500

On pensait que le circuit malais conviendrait mieux aux Nissan et aux Honda qu'aux Lexus. Ceci s'est vérifié dans la première séance quallif, puisque trois Lexus SC430 étaient éliminées contre deux Honda HSV-010, les trois Nissan GT-R se qualifiant. Les recalés étaient, dans l'ordre inverse des chronos, André Couto (Lexus SARD n°39, en Dunlop), Kazuya Oshima (Lexus Kraft n°35, Bridgestone), Ryo Michigami (Honda n°32, Dunlop), André Lotterer (Lexus n°1, Bridgestone) et Toshihiro Kaneishi (Honda Real n°17). La principale victime était donc Andre Lotterer, champion en titre et leader actuel du classement pilotes, tout récent deuxième des 24 Heures du Mans.

Le meilleur temps de cette séance est l'oeuvre de Daisuke Ito (Lexus Eneos n°6°, le résistant du camp Lexus, en dépit d'une voiture très lourde. Ito précédait la Nissan Impul n°12 de Tsugio Matsuda et la Honda Raybrig n°100 de Takuya Izawa. Loïc Duval, avec la Honda n°18 du Dome Racing, avait réalisé le huitième chrono, le dernier qualificatif, avec néanmoins une bonne marge sur Kaneishi, neuvième chrono.

Super Lap

Duval s'élançait donc le premier et améliorait sensiblement son chrono de la première séance. Ce n'allait cependant pas être suffisant et Loïc devait se contenter d'un gain de deux places, avec le sixième temps final. Dans ce Super Lap, c'est la Nissan GT-R de Matsuda qui avait le dernier mot en 1'57"409 et qui partira donc en pole position, devant la Honda ARTA n°8 de Ralph Firman et la Nissan n°23 de Satoshi Motoyama, l'équipier de Benoît Tréluyer. Ito prenait seulement la quatrième place sur la grille, devant les Honda de Izawa et de Loïc Duval. C'est la toute première pole position en SUPER GT de Matsuda et la première pole position d'une Nissan GT-R cette saison.

Tsugio Matsuda : "Je cours en SUPER GT depuis un bon moment maintenant, mais à mes débuts je n'ai jamais eu la possibilité de faire les qualifications. Quand j'ai eu cette opportunité, j'ai pris plusieurs fois la deuxième ou la troisième place, mais je n'avais jamais obtenu la pole position. Cell-ci me donne à nouveau confiance. Je pense que, cette fois, le facteur esentiel est que j'ai pu venir à Sepang l'hiver dernier pour faire des tests de pneumatiques. Nous avons changé le moteur et ses performances ont été bonnes. Nous avons eu cette saison quelques difficultés avec le nouveau moteur 3,4 litres de la Nissan GT-R, aussi je suis reconnaissant envers les gens de Nissan et de NISMO. Pour la course de demain, Ronnie Quintarelli sera rapide lui aussi. Aussi, si nous combinons nos forces, je suis vraiment certain que nous pouissions l'emporter."

GT300

La première séance allait forcément être meurtière avec 17 voitures pour 8 places disponibles pour le Super Lap! Preuve de la grande diversité du plateau GT300, ce sont huit modèles différents qui se qualifiaient!! Dans l'ordre des chronos : une Mazda RX-7, une Ferrari 430, une Lexus IS350, une Toyota Corolla Axio, une Lamborghini Gallardo, une Porsche 911, une Nissan Fairlady et une Garaiya....

Super Lap

C'est la Ferrari F430 Jim Gainer de Tetsuya Tanaka n°11 (en Dunlop) qui a réussi la pole position en 2'09"167. Nobuteru Taniguchi, auteur du meilleur temps de la première séance avec la Mazda n°7 (en Yokohama), devra se contenter de partager la première ligne avec la Ferrari. En deuxième ligne suivent la Porsche Hankook n°33 de Masami Kageyama et la Lamborghini JLOC n°88 de Shinya Hosokawa, et en troisième ligne la Garaiya Arta n°43 de Shinnya Takagi et la Lexus IS350 n°19 de Manabu Orido.

Tim Sugden, qui partage le volant de la Mosler MT900M Thunder Asia n°365 avec le local de l'étape Melvin Choo, a dû se contenter du 15ème temps.

Résultats qualifs
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Lun 21 Juin - 18:10

quand je vois ces images de GT, je me crois dans Gran Turismo !!!!
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Re: Super GT

Message par abeone le Mar 22 Juin - 16:21

Moi je rêve de poser mes fesses dans un baquet de ce championnat.
Zinzin
Zinzin
Pilotes de F1
Pilotes de F1

Masculin
Nombre de messages : 39042
Age : 45
Localisation : Fontenailles (77)
Emploi/loisirs : Reprographe / Sport auto

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Zinzin le Mer 23 Juin - 7:32

ça doit etre génial les sensation la dedans !
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Sepang- GT 500 : Matsuda/Quintarelli vainqueurs devant les Français...

Message par abeone le Jeu 24 Juin - 17:22

La quatrième manche du SUPER GT, sur le circuit de Sepang, a donné lieu à une course des plus animées. Pour éviter un départ en pleine chaleur, avec un taux d'humidité très élevé, le départ avait été fixé à 16 heures, la chaleur dépassant toutefois les 30°.

Au drapeau vert, Tsugio Matsuda (Nissan GT-R n°12) gardait le bénéfice de sa pole position, suivi de près par la Honda HSV-010 n°8 de Ralph Firman et la Nissan GT-R n°23 de Satoshi Motoyama. Les choses s'engageaient fort mal pour un de nos deux représentants puisque Loïc Duval (Honda HSV-010 n°18) était accroché par la Lexus SC430 n°38 de Richard Lyons. Il faisait une petite excursion hors piste et pouvait repartir, mais en dernière position...

Derrière les trois hommes de tête, une jolie bagarre opposait également la Lexus n°6 de Bjorn Wirdheim et la Honda n°100 de Takuya Izawa. Motoyama se faisait piéger dans le trafic en rattrapant les GT300 retardataires et, bloqué, il chutait à la sixième place. Duval, dans la continuité de sa course du Mans, faisait des étincelles et remontait ses concurrents un à un. Izawa attaquait Wirdheim et passait le suédois pour le gain de la troisième place, alors que l'avance de Matsuda sur Firman ne dépassait guère la seconde. Au 15ème tour, Loïc Duval revenait pratiquement dans les roues de Motoyama qu'il n'allait pas tarder à doubler.. Le français continuait sur sa lancée et au 19ème tour, il pointait en quatrième position après avoir également pris l'avantage sur Wirdheim.

Au 22ème tour, Motoyama s'arrêtait et passait le relais en septième position à notre deuxième français, Benoît Tréluyer. Firman stoppait à son tour une boucle plus tard et Yuji Ide prenait le volant de la Honda n°8 tandis que Izawa était maintenant en deuxième position, à un peu plus d'une seconde de Matsuda. Le leader ravitaillait lui aussi, au 24ème tour, remplacé par Ronnie Quintarelli et Loïc Duval cédait sa place à bord de la Honda n°18 du Dome Racing à son équipier Takashi Kogure.

Benoît Tréluyer imitait Duval et attaquait sans relâche. Au 27ème tour, il était tout près des hommes de tête. Le leader Izawa éttait le dernier à stopper, remplacé par Naoki Yamamoto. Quintarelli se retouvait au commandement, suivi de Yamamoto et de la Nissan de Tréluyer, déjà troisième! Ide (Honda n°8) était quatrième devant Kogure (Honda n°18).

Yamamoto tentait de prendre l'avantage sur Quintarelli et le passait, envoyant même la Nissan n°12 en tête-à-queue, Tréluyer accédant à la deuxième place. Le français se plaçait rapidement dans le sillage de la Honda et la harcelait. Au 39ème tour, les deux voitures se touchaient lorsque Tréluyer essayait de piquer Yamamoto au freinage et le japonais partait en tête-à queue, Tréluyer écopant d'un drive trough. Dommage, car Yamamoto avait également reçu un drive through à cause de son contact avec Quintarelli...

Benoît Tréluyer : "Je suis revenu en piste absolument déchaîné (après avoir relayé Motoyama, NDLR) et je me suis mis à remonter et à doubler mes adversaires un à un. J'ai écopé d'une pénalité de passage par les stands. Le pire est que notre adversaire était aussi sous le coup d'une pénalité pour avoir poussé un concurrent. Si je l'avais su, je serais resté sagement resté derrière lui et nous aurions tranquillement cueilli la victoire."

Avec les pénalités de Tréluyer et Yamamoto, Ronnie Quintarelli reprenait la première place, suivi de Ide et de Kogure, Tréluyer étant désormais cinquième derrière la Honda n°17 de Koudai Tsukakoshi. La Honda de Ide connaissait quelques problèmes et baissait sérieusement de rythme, perdant de nombreuses places. Les deux autres HSV-010, de Kogure et de Tsukakoshi, luttaient ferme pour la deuxième place. Tsukakoshi sortait vainqueur de ce duel, tandis que Tréluyer, survolté, passait Kogure au 52ème tour pour la troisième place.

A trois tours de l'arrivée, Tsukakoshi partait à la faute et restait sur le carreau. Quintarelli filait sans être inquiété vers l'arrivée qu'il franchissait avec 13 secondes d'avance sur Tréluyer et 16 secondes sur Kogure. Nos compatriotes se retrouvaient ainsi tous deux sur le podium. Tréluyer termine une nouvelle fois deuxième, comme la semaine dernière au Mans.

Loïc Duval : "C'était une super course, la voiture était vraiment bien! J'ai pu revenir devant alors que je repartais dernier après le 1er virage, bien aidé par la n°38..... Nous avons effectué une belle opération ce week-end avec Takashi puisque nous passons 3ème au championnat et l'écart avec la tête se réduit sensiblement, nous sommes à 5 points des leaders. Notre objectif se rapproche, et pour cela, il faut continuer à travailler!"

Tsugio Matsuda : "Nous avions quelques incertitudes pour cette course, aussi jje suis très heureux de notre victoire. Je suis content d'avoir pu faire ma part de travail en prenant un bon départ et en ayant cédé le volant à Ronnie en première position pour le second relais. Cependant, si j'avais pu lui donner un peu plus de marge sur mes poursuivants, cela lui aurait rendu les choses plus faciles. Dans l'ensemble, les choses se sont bien passées, mais vers la fin de course la Honda, avec des pneumatiques en meilleur état, a commencé à réduire l'écart. Néanmoins Ronnie a pu conserver la première place jusqu'au drapeau à damiers. C'est pourquoi cette victoire ne m'appartient pas uniquement mais aussi à Ronnie et à notre Team Manager, Kazuyoshi Hoshino, et au team qui nous a fourni l'opportunité de faire des essais cet hiver en dépit d'un budget très serré, ainsi qu'aux gens de NISMO qui nous ont fourni ce nouveau moteur, ainsi qu'également aux gens de Bridgestone et à tous ceux qui ont contribué à cette victoire."
abeone
abeone
Champion GP 2
Champion GP 2

Masculin
Nombre de messages : 5992
Age : 46
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : karting endurance

Super GT Empty Sepang GT300 : Victoire de la Mazda RX-7 de Taniguchi/Orime.

Message par abeone le Jeu 24 Juin - 17:24

En GT300, la course a été aussi animée qu'en GT500. Le poleman Tetsuya Tanaka (Ferrari Jim Gainer n°11) prenait le meilleur départ tandis que dans le premier tour Masami Kageyama (Porsche Hankook n°33) débordait la Mazda RX-7 n°7 de Nobuteru Taniguchi et s'installait en seconde position. Kageyama passait rapidement en première position après avoir doublé Tanaka dont la Ferrari était en délicatesse avec ses pneumatiques qui perdaient de l'adhérence. Taniguchi passait également la Ferrari au 9ème tour. Taniguchi haussait encore le rythme et prenait la tête de la course au 15ème tour.

La Mazda rentrait au stand au 27ème tour pour le changement de pilote et, contrairement à l'habitude, choisissait de changer les pneus, en montant quatre Yokohama neufs. Ryo Orime reprenait la piste en sixième position avec la Mazda, mais dès la fin de tous les arrêts, la RX-7 était à nouveau en première place. Orime avait néanmoins quelques soucis en fin de course, avec des ennuis de suspension qui l'obligeaient à réduire l'allure, mais son avance était suffisante pour franchir la ligne d'arrivée en vainqueur. Les dégâts étaient mineurs, uniquement de la carrosserie, et la Garaiya pouvait continuer la course.

Quand Takagi s'élança après le changement de pneumatiques, il était cinquième, derrière la Mazda de Orime, la Ferrari n°11 de Hiranaka, la Porsche Hankook n°33 de Kinoshita et la Toyota Corolla Axio n°74 de Kunimoto. La Ferrari cédait la première, victime de problèmes mécaniques. Un peu plus tard, la Porsche et la Corolla Axio entraient en contact. La Porsche était contrainte à l'abandon et Kunimoto recevait un drive through qui lui faisait perdre la deuxième place qui revenait donc à la Gariya de Takagi. Yuji Kunimoto, en dépit de son drive through, terminait à la troisième place avec sa Corolla Axio, tandis que la Ferrari Jim Gainer, en difficulté avec ses pneus tout au long de la course, parvenait à prendre la quatrième place.

C'est la seconde victoire de la saison pour la Mazda RX-7 après sa victoire dans la première manche à Suzuka. Ce succès permet à Ryo Orime et Nobuteru Taniguchi d'être les leaders provisoires du classement pilotes GT300 avec 40 points. Les pilotes de la Nissan n°46, Naoki Yokomizo et Tsubasa Abe, possèdent également 40 points mais sont devancés au nombre de victoires -ils l'ont emporté une seule fois, à Okayama-.Takuto Iguchi et Yuji Kunimoto, vainqueurs à Fuji avec la Corolla Axio, sont troisièmes avec 36 points contre 35 à Shinichi Takagi et Morio Nitta, quatrièmes.

Ryo Orime : "Notre sponsor malais, Mitiara Motors, est venu nous apporter son soutien ce week-end, aussi je suis très heureux que nous ayons pu lui donner cette victoire en retour. Nobuteru Taniguchi a attaqué très fort et m'a donné a voiture en première position, aussi les choses ont été relativement faciles pour moi. Mais au cours des sept derniers tours, j'ai eu des problèmes avec la suspension, et j'ai dû éviter de monter sur les bordures et j'ai dû baisser ma cadence d'environ deux secondes au tour. C'est vraiment un miracle que j'aie pu aller jusqu'à l'arrivée."

Résultats GT 300 et GT 500

Contenu sponsorisé

Super GT Empty Re: Super GT

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 21 Jan - 7:01